Brotha Lynch Hung – ‘Dinner And A Movie’

Fraîchement signé sur le label Strange Music de Tech N9ne, ce nouvel opus de Brotha Lynch Hung était particulièrement attendu car la combinaison de ces 2 forces nous laissait espérer quelque chose de beaucoup plus aboutie que les précédentes sorties que nous avait offert BLH. Pour ceux qui ne connaissent pas ce personnage, pas besoin d’une longue présentation il suffit de mater la pochette de cet album pour comprendre dans quel univers il évolue. Cet opus est le premier d’une trilogie dans lequel il décrit la vie d’un homme tout a fait normal qui la nuit se transforme en tueur en série et assassine des rappeurs. A première vue on a sur cet album 22 pistes et une multitude d’intervenants sur chaque titres mais en mettant de côté les nombreuses interludes on arrive à 14 morceaux et la plupart des featuring récurrent comme First Degree The DE et G-Macc se contentent souvent seulement d’un dialogue en fin de titre ou d’une apparition sur des refrains. L’apport du label de Tech N9ne se fait nettement ressentir dans le choix des prods, les ambiances glauques se succèdent en plaçant BLH dans de parfaite condition pour nous conter toutes ses histoires violentes avec une habilité pour des refrains accrocheurs qu’on ne lui connaissait trop peu. Les personnes allergiques à ce genre de musique ne changeront pas d’avis mais les amateurs pourront déguster les ‘D.O.A.’, ‘Sit In That Corner Bitch’, ‘I Tried To Commit Suicide’ et le psychopathe ‘Split Personnality’. ‘Meat’ tient bien son rôle de 1er single efficace et on retrouve Tech N9ne et son compère Krizz Kaliko sur le ‘Don’t Worry Momma It’s Just Bleeding’. ‘I Plotted (My Next Muder)’ parle pour lui-même et ‘I Hate When Niggaz Get On The Phone When They Around Me’ ne se fait pas seulement remarquer par la longueur de son titre mais surtout parce que c’est un des meilleurs morceaux de ce projet mais trop court. Et pour conclure l’album BLH a invité Snoop Dogg, Daz et Kurupt sur ‘Anotha Killin’ pour un homicide musical en règle. Ce 1er album de Brotha Lynch Hung sur Strange Music est une réussite et le rappeur de Sacramento signe à mon goût son meilleur opus depuis ‘Season Of Da Sicness’, en espérant que les 2 autres albums qui suivront seront tout aussi bon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s