Big K.R.I.T. – ‘K.R.I.T. Wuz Here’

Au fil des extraits lâchés sur le net, il semblait clair que cet album ‘K.R.I.T. Wuz Here’ de Big K.R.I.T. allait être plus qu’intéressant et 2 semaines après que cet opus ait été mis en téléchargement libre je le classe sans hésiter dans cette catégorie des projets qu’il faudra retenir de cette année 2010. Quand un projet est mis en téléchargement gratuit sur le net on a souvent l’habitude de lui coller l’étiquette de mixtape et pourtant ce projet n’en est pas une, on a droit uniquement à de nouveaux morceaux avec des prods inédites toutes signées par Big K.R.I.T. lui même. Il nous livre un opus conséquent composé de 19 titres qu’il a donc réalisé lui même en allant pécher pas mal de samples que ce soit pour ses beats ou pour ses interludes tiré de divers films. On a donc en face de nous un MC/Producteur qui s’étale pendant 69 minutes et qui en plus de convaincre nous donne l’impression qu’il sera certainement l’un de ses artistes sur lequel il faudra vraiment compter dans les années à venir.

Pas grand chose à redire sur la qualité du travail développé sur l’ensemble de l’album, rien n’est laissé au hasard et tout est calculé pour trouver un écho profond chez l’auditeur. Pas besoin d’être un fan ardu de Dirty South pour apprécier les bombes que sont ‘Hometown Hero’, ‘Good Enough’, ‘No Wheaties’, ‘Something’, ‘Moon & Stars’, ‘Neva Go Back’ et ‘I Gotta Stay’, des morceaux qui passent tout seuls manœuvré à la perfection par Big K.R.I.T. qui a déjà bien compris comment créer des titres marquants. Sur ‘Country Rap’ K.R.I.T. rend hommage à ses racines rurales, il nous offre une autobiographie avec ‘Good Enough’ et revient sur ses différentes relations sentimentales sur l’émouvant ‘I Gotta Stay’. Avec ‘Children of the World’ le jeune artiste du Mississippi essaye de trouver sa place dans ce monde et ‘Hometown Hero’ décrit la barrière qui peut séparer les grands rêves d’une triste réalité. L’album peut compter sur des participations de Big Sant sur le morceau d’ouverture ‘Return of Forever’, Wiz Khalifa et Curren$y se retrouvent sur ‘Glass House’, le trio K.R.I.T./Smoke DZA/Curren$y fait mouche avec ‘No Wheaties’ et retenons aussi l’apparition toujours plaisante de Devin The Dude sur ‘Moon & Stars’.

Que ce soit sa facette de MC ou celle de producteur, tout est à prendre chez cet artiste de 23 ans dont l’influence d’un groupe comme UGK est assez flagrante. Comme l’indique le titre du projet, Big K.R.I.T. veut marquer de son empreinte le rap game et en signant l’un des albums marquants de 2010 il a déjà fait un grand pas et s’est ouvert un avenir qui pourrait l’amener à prendre un peu plus d’ampleur c’est tout ce que je lui souhaite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s