Saigon – ‘The Greatest Story Never Told’

C’est fin 2004 que Saigon officialise sa signature sur Atlantic Records pour sortir son album ‘The Greatest Story Never Told’ produit en grande partie par Just Blaze, à cette époque Sai est l’un des rappeurs (si ce n’est le rappeur) les plus en vue avec des mixtapes qui s’arrachent dans la street et un buzz à son apogée. Le MC de Brooklyn se donne 1 an pour boucler ce projet déjà bien avancé mais c’est sans compter sur son label qui fait trainer les choses, irritant déjà grandement le peu de patience de Sai… Il faudra attendre 2 ans et décembre 2006 pour qu’un premier single sorte avec le ‘Pain In My Life’ (feat. Trey Songz) suivie du clip 6 mois plus tard et surtout durant l’été suivant du single ‘Come On Baby’ (feat. Swizz Beatz) qui lance vraiment la promo de l’album. En novembre sort le clip et le remix (avec Jay-Z) jusqu’à que Saigon sente une fois de plus le peu d’engouement de son label qui repoussa encore la sortie de son album… A partir de là le divorce est consommé entre Saigon et Atlantic à tel point que le rappeur décide de mettre fin à sa carrière avec son fameux « I QUIT ». Les mois et années qui suivront seront dédiés à négocier au mieux son départ du label avec tous ses morceaux prévus pour l’album, c’est en 2010 que la page Atlantic peut être définitivement tourner…

Qui dit Saigon et ‘The Greatest Story Never Told’ dit aussi Just Blaze, et l’engouement autour de cet album doit aussi beaucoup à l’énorme cote de popularité de ce beatmaker qui a marqué de fer rouge le début des années 2000 en emmenant notamment le Roc-A-Fella de Jay-Z sur une autre dimension avec ses prestations derrière les manettes. Ces 2 dernières années Just Blaze s’est notamment signalé dans un style beaucoup plus mainstream en samplant de gros hits eurodance (voir ‘Live Your Life’ de T.I. et ‘No Love’ d’Eminem) tout en assurant toujours quelques bombes avec son style original comme l’atteste le mythique ‘Exhibit C’ de Jay Electronica. La première écoute à peine terminé on peut déjà jauger le niveau de ce projet avec un Saigon et un Just Blaze au top de leur forme, l’album a de la prestance et nous est présenté sous forme de programme radio dont les titres s’enchainent tous entre eux. L’artillerie lourde est de sortie dès le premier morceau de ce LP avec ‘The Invitation’, un titre qui peut compter sur la présence toujours agréable de Q-Tip au refrain et surtout la confirmation que le duo Saigon/Just Blaze fonctionnent redoutablement bien et ce n’est que le début.

La force de cet album est que les 2 acteurs principaux restent dans ce qu’ils font de mieux et évitent ainsi les nombreux égarement artistiques qu’on peut voir sur d’autres albums, tout ça me convient parfaitement et il n’y a pas vraiment de titres qui me déplaisent ci ce n’est que certains trainent un peu en longueur (‘Bring Me Down Pt.2’ par exemple avec son refrain répété je ne sais combien de fois). Saigon fait le tour de son entourage sur ‘Enemies’ et ‘Friends’, des relations amoureuses sur ‘Give It To Me’ (feat. Raheem DeVaughn) et ‘What The Lovers Do’ (feat. Devin The Dude) et nous peint une autobiographie mémorable avec l’excellent ‘Oh Yeah (Our Babies)’. Les story-telling ‘Better Way’ et ‘The Greatest Story Never Told’ prouvent une fois de plus que Saigon est l’un des meilleurs dans cette catégorie avec 2 gros morceaux qui viennent s’ajouter à la longue liste des très bon titres de cet album dont on peut ajouter les ‘Clap’, ‘Preacher’ et ‘Believe It’.

A mon avis la tracklist assez longue (de plus de 78 minutes) aurait pu être allégé de quelques morceaux et c’est là que les divers reports de ce projet se font sentir avec l’ajout de titres au fils des années pour rafraichir le tout par rapport aux morceaux déjà connus… A l’heure de faire le bilan cet album de Saigon aurait certainement eu plus d’impact au niveau du rap game si il était sortie en 2007 (c’est même certain) mais au final pour nous ça ne change rien, ‘The Greatest Story Never Told’ est un très bon projet qui tient toutes ces promesses et dont chaque samples et interludes collent parfaitement au concept dicté par Sai. Un projet qui gagne vraiment en qualité au fil des écoutes et devrait se retrouver en haut de pas mal de classement à la fin de l’année et c’est mérité.

Note: 8,5/10

Tracklist/Crédits


01. Station Identification (Intro) feat. Fatman Scoop (Prod by Just Blaze)
02. The Invitation feat. Q-Tip (Prod by Just Blaze)
03. Come On Baby feat. Swizz_Beatz & Jay-Z (Prod by Just Blaze)
04. War (Prod by Just Blaze)
05. Bring Me Down Pt.2 (Prod by Just Blaze & DJ Corbett)
06. Enemies (Prod by D. Allen, Additional Production by Just Blaze)
07. Friends (Prod by Just Blaze)
08. The Greatest Story Never Told (Prod by Just Blaze)
09. Clap feat. Faith Evans (Prod by Just Blaze)
10. Preacher feat. Lee Fields & The Expressions (Prod by Just Blaze)
11. It’s Alright feat. Marsha Ambrosius (Prod by Kanye West)
12. Believe It (Prod by Just Blaze)
13. Give It To Me feat. Raheem DeVaughn (Prod by SC, Additional Production by Just Blaze)
14. What The Lovers Do feat. Devin The Dude (Prod by Red Spyda, Additional Production by Just Blaze)
15. Better Way feat. Layzie Bone (Prod by Just Blaze)
16. Oh Yeah (Our Babies) (Prod by Buckwild, Additional Production by Just Blaze)
17. And The Winner Is… feat. Bun B (Prod by Just Blaze, Key: James Poyse, Drums: Spanky, Bass: Adam Blackstone)
18. Too Long feat. Black Thought (Prod by DJ Corbett)

Publicités

4 réponses sur « Saigon – ‘The Greatest Story Never Told’ »

  1. Un album que j’attendais avec impatience, au finale je suis partagé .
    C’est un très bon opus mais je me retrouve pas forcément dans les productions, en même temps je suis pas toujours fan de Juste Blaze donc forcément …
    Pas assez grimey à mon gout on va dire .

  2. Après qq ecoutes attentives le verdict est tombé: cet album est une bombe!!!
    Le duo Saigon/Just Blaze fonctionne à merveille et nous ramène à l’époque magique de Roc-A-Fella (freeway; Beanie et monsieur Hova). Un seul morceau est mauvais (Bring me down pt2)et sur le reste pas grand chose à dire sinon que c’est tout bon malgres bcq de refrains chantés mais très bien.
    Mention spéciale pour l’ENORME Come on baby !!!!!!!!
    Un des albums de l’année à coup sûr.

    9/10

  3. J’ai ecouté cet album par hasard sans connaitre vraiment Saigon, ca a été une trés belle surprise, je l’ai vraiment adoré. Trés bon album !
    Et trés bonne chronique au passage :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s