Pharoahe Monch – ‘W.A.R. (We Are Renegades)’

Il y a 20 ans sortait le premier des 3 albums du duo Organized Konfusion, une aventure musicale que continue Pharoahe Monch en solo depuis la fin des années 90 avec un 3ème album personnel qui vient d’arriver et qui à la dure tâche de succéder à ses 2 excellents premiers projets: ‘Internal Affaires’ (1999) et ‘Desire’ (2007). En cette période où certains peuples oppressés sont en train de gagner leur liberté et où l’on se demande quel sera vraiment l’ampleur de la catastrophe nucléaire de Fukushima, le titre de l’album de Pharoahe Monch et sa pochette arrive à point nommé collant parfaitement au contexte actuel très tendu et mouvementé. Est-ce vraiment nécessaire de préciser que ce projet est bien évidemment très engagé, le MC du Queens s’en est fait une marque de fabrique et porte bien haut la bannière de ces rappeurs conscients, sa technique irréprochable au mic est toujours présente et fait encore des ravages pour notre plus grand plaisir.

Si sur son ‘Relapse’ Eminem avait décider de prendre Dominic West (aka Jimmy McNulty de The Wire) dans son intro pour jouer le rôle de son docteur, Pharoahe Monch s’offre lui les services d’un autre acteur de cette série mythique avec Idris Elba (aka Stringer Bell) en guise d’avertissement. Le premier morceau ‘Calculated Amalgamation’ nous plonge directement dans la bataille intellectuelle livrée tout le long de son album par Pharoahe Monch sur une prod qu’on ne pouvait pas imaginer plus prenante. Exile fait encore parler son talent avec le titre ‘Evolve’ sur lequel se régale le flow de Monch en attendant d’être rejoint par le révolutionnaire Immortal Technique sur le refrain du morceau qui porte le titre de ce projet, Marco Polo à la prod et Vernon Reid pour le solo de guitare. 2 gros moments de cet album auquel il faut rajouter le délicieux single ‘Clap’ bien coupé par DJ Boogie Blind sur un beat de M-Phazes qui signera 3 autres prods en fin d’album dont le ‘Assassins’ avec Jean Grae et Royce Da 5′ 9.

‘Black Hand Side’ est une sombre méditation avec Styles P et Phonte qui auraient peut être mérité un beat plus marquant tout comme le spirituel ‘Let My People Go’, des titres où l’absence de Alchemist, Black Milk et Denaun Porter se fait peut être un peu sentir en comparaison à son précédent solo ‘Desire’ (Porter qui co-produit ‘Let My People Go’ est au refrain du morceau ‘Halie Selassie Karate’ que j’aurais bien voulu entendre avec une de ses prods). Si il y a quelques absences qui se font ressentir, il y a un retour qui fait bien plaisir avec celui de Diamond D qui nous rappel quelques bons moments du ‘Internal Affairs’ avec ce xylophonique ‘Shine’ très réussi. Sur ‘The Hitman’ Pharoahe Monch pointe du doigts ces artistes dont la carrière se résume à un seul hit et qui sont utilisés comme des prostitués par les différentes maisons de disques qui n’ont vraiment aucun scrupule lorsqu’il y a de l’argent à se faire.

Heureusement cet album ne se finit par sur le morceau ‘The Grand Illusion (Circa 1973)’ avec une prod que j’aurais aussi bien troqué contre une nouvelle version signé Black Milk et son batteur Daru Jones, j’ai vraiment du mal avec la vibe générale de ce titre par contre le ‘Still Standing’ avec Jill Scott tombe parfaitement en fin d’un projet comme celui ci. Si ce ‘W.A.R. (We Are Renegades)’ ne compte peut être pas de morceaux mythiques comme ‘Simon Says’ ou ‘Trilogy’, Pharoahe Monch nous a encore sortie un gros album et fait étalage de tout son énorme talent.

Note: 8/10

Tracklist/Crédits


1. The Warning (Intro) feat. Idris Elba (Produced By: Pharoahe Monch)
2. Calculated Amalgamation (Produced By: Lion’s Share Music Group)
3. Evolve (Produced By: Exile)
4. W.A.R. feat. Immortal Technique &Vernon Reid (Produced By: Marco Polo)
5. Clap (One Day) feat. Showtyme & DJ Boogie Blind (Produced By: M-Phazes)
6. Black Hand Side feat. Styles P & Phonte (Produced By: Mike Loe)
7. Let My People Go (Produced By: Fatin Horton)
8. Shine feat. Mela Machinko (Produced By: Diamond D)
9. Halie Selassie Karate feat. Mr. Porter (Produced By: Sam I Am)
10. The Hitman (Produced By: M-Phazes)
11. Assassins feat. Jean Grae & Royce Da 5′ 9″ (Produced By: M-Phazes)
12. The Grand Illusion (Circa 1973) feat. Citizen Cope (Produced By: Adam Deitch & Eric Krasno)
13. Still Standing feat. Jill Scott (Produced By: M-Phazes)

Publicités

3 réponses sur « Pharoahe Monch – ‘W.A.R. (We Are Renegades)’ »

  1. Merci de cette chronique, rien que la liste des beatmakers donne envie d’écouter. J’ai pu jeter une oreille sur le titre « Assassins » et ca fait plaisir d’entendre ce genre de beat. J’espere que cela annonce une année productive et qui nous donne envie de remuer la tête comme dans les 90’s

  2. ENORME !!!
    Comment ça pas de morceaux mythiques et ça c’est quoi: WAR, Let my people go Still standing, Evolve.
    Pas de gros noms à la prod et même en feat(mention à Jean Grae et au solo de guitare de Vernon Reid) mais un superbe album où juste le morceau The grand illusion est à jeter.
    3ème album = 3éme classique Pharoahe est un GRAND
    8.5/10

  3. 6 mois après sa sortie, je continue à me dire que cet album est, encore une fois, sacrément solide.

    Tout à fait d’accord avec Didier double 23 : Pharoahe est un GRAND !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s