Snoop Dogg – ‘Doggumentary’

Finit le temps où quand on écoutait un album de Snoop on s’attendait à avoir un des projets de l’année, depuis le début des années 2000 quand je me lance la première écoute d’un nouveau projet du Dogg de Long Beach je m’attends surtout à tout et à n’importe quoi prêt déjà à faire un très gros tri notamment dans les 21 morceaux (!!!) que contient son nouvel opus… Finalement le tri sera moins hardcore que sur ses 2 derniers LP, faire mieux n’était pas vraiment dure mais sur ce ‘Doggumentary’ il y a une vraie envie de faire plaisir à ses fans de la première heure avec un peu plus que d’habitude de morceaux typé G-Funk à l’image de l’intro ‘Toyz In The Hood’ (signé Jake One) où Bootsy Collins introduit Snoop comme le Snoopadelic Boss.

Le premier tiers de l’album est très bon (mis à part le ‘My Fucn House’) notamment grâce à un Battlecat de gala qui nous livre 2 excellentes prods dont mon titre préféré de ce projet avec ‘The Way Life Used To Be’. Fredwreck et DJ Khalil se font aussi remarquer avec respectivement ‘Peer Pressure’ et le très bon single ‘I Don’t Need No Bitch’ (feat. Devin The Dude et Kobe), pour compléter le tout n’oublions pas cette collaboration avec Denaun Porter qui restera aussi l’un des gros moments de cet opus. La suite est en dents-de-scie comme sur les précédentes sorties de Snoop, il faut slalomer entre les ‘Platinum’, ‘Wet’ et ‘Eyez Closed’ pour s’attarder plus longuement sur les bons  ‘We Rest In Cali’, ‘Gangbang Rookie’, ‘Take U Home’ et ‘It’s D Only Thang’.

Calvin Broadus s’offre avec Gorillaz et Willie Nelson quelques expérimentations musicales (‘Sumthing Like This Night’ et ‘ Superman’) qui viennent compléter un projet plus costaud que ce qu’il nous avait tristement habitué ces derniers temps mais on est encore loin de ce qu’on était en droit d’attendre de lui il y a plus de 10 ans. Il semble que Snoop ait encore le potentiel pour nous sortir un très bon album à condition qu’il enlève le superflus commercial et pourquoi pas nous livrer un ‘Doggystyle 2’ de très bonne facture dans quelques années si c’est toujours d’actualité…

Note: 6,5/10

Tracklist/Crédits


01. Toyz In The Hood (feat. Bootsy Collins) (Produced by Jake One)
02. The Way Life Used To Be (Produced by Battlecat)
03. My Own Way (feat. Denaun Porter) (Produced by Denaun Porter)
04. Wonder What It Do (feat. Uncle Chucc) (Produced by Battlecat)
05. My Fucn House (feat. Young Jeezy & E-40) (Produced by Rick Rock)
06. Peer Pressure (feat. Traci Nelson) (Produced by Fredwreck)
07. I Don’t Need No Bitch (feat. Devin The Dude & Kobe) (Produced by DJ Khalil)
08. Platinum (feat. R. Kelly) (Produced by Lex Luger)
09. Boom (feat. T-Pain) (Produced by Scott Storch)
10. El Lay (feat. Marty James) (Produced by Scoop DeVille)
11. We Rest In Cali (feat. Bootsy Collins & Goldie Loc) (Produced by Denaun Porter)
12. Gangbang Rookie (feat. Pilot) (Produced by Jake One)
13. This Weed Is Mine (feat. Wiz Khalifa) (Produced by Scoop DeVille)
14. Wet (Produced by The Cataracs)
15. Take U Home (feat. Too $hort, Kokane & Daz Dillinger) (Produced by Meech Wells)
16. Sumthing Like This Night (feat. Gorillaz) (Produced by Gorillaz)
17. Superman (feat. Willie Nelson) (Produced by Willie Nelson’s Band)
18. Eyez Closed (feat. Kanye West & John Legend) (Produced by Kanye West & No I.D.)
19. Raised In The Hood (Produced by Warren Campbell & DJ Reflex)
20. It’s D Only Thang (Produced by David Banner & THX)
21. Cold Game (feat. LaToya Williams) (Produced by Rick Rude)

Publicités

12 réponses sur « Snoop Dogg – ‘Doggumentary’ »

  1. aucune mention écrite des deux tueries de l’album This Weed Is Mine et Wonder What It Do…

    Je trouve personnellement cette chronique super courte pour un album qui contient d’excellentes tracks avec une majorité de bonnes que de déchets.
    Cet album mérite qu’on s’y attarde plus longuement.

    1. ‘This Weed Is Mine’ fait aussi partie des morceaux que j’ai bien aimé, j’espère que la soundtrack du film de Snoop & Wiz aura d’autre délire dans ce genre.

  2. ouais trés bons titres et peu de déchets,j’ai cru griller zapp sur le We Rest In Cali ,par contre meme si le morceau dechire j’ai griller la meme bass et structure sur le Peer Pressure que sur le morceau qu’il a fait sur le Tha Dogg Pound – Cali Iz Active 2006( Fredwreck)ouais un numero deux seulement west coast song parfait pour la suite.peace.

  3. Je te trouve gentil dans la chronique mais paradoxalement je trouve ce 6,5 plutot faible. Parce que certes ya quelques titres commerciaux, mais ya aussi un vrai effort de snoop pour mélanger un peu différents genre. Et c’est une bonne initiative, selon moi.

    1. Si j’ai mis seulement un 6,5/10 c’est surtout parce qu’il y a au moins 1 titre sur 3 de ce projet que je zap, c’est quand même embêtant pour un album. Si Snoop m’avait donné le droit d’enlever quelques morceaux de sa tracklist il aurait pu espérer un 7,5 ou 8/10 au moins lol

  4. En tous les cas on a pas fini de lentendre avec le petit film et la soundtrack quil prépare avec Wiz
    jespere que ca sera du bon ds cette vibe layback!

  5. vraiment content d’avoir enfin un album solide de Snoop, longtemps après un plutot correct Blue Carpet Treatment mais surtout après Tha Last Meal (11 piges quand même!).
    Tt à fait d’accord avec toi Matic sur le meilleur track, égal avec My own Way. Et Mr Porter est pour moi le génie de cet album. Petite mention à « El Lay », loin d’être le meilleur morceau mais personne n’en parle mais on sera tous bien content de l’avoir dans les oreilles cet été à la playa :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s