Tyler, The Creator – ‘Goblin’

Finalement il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour que le collectif Odd Future (OFWGKTA aka Odd Future Wolf Gang Kill Them All) passe de la scène underground Californienne très peu médiatisé à un public national et maintenant même international. Emmené par les 2 singles ‘Yonkers’ et ‘Sandwitches’, ainsi que leurs interprétations dantesques sur scène, l’engouement autour du second album de Tyler The Creator n’a cessé de grandir lors des derniers mois jusqu’à son arrivée dans les bacs il y a quelques jours. Un jeune artiste qui a seulement 18 ans sortait le 25 décembre 2009 en téléchargement gratuit son premier album solo intitulé ‘Bastard’, un projet sur lequel on pouvait découvrir en profondeur l’identité musicale de ce personnage très spéciale. Tyler The Creator c’est un flow très lent avec une voix grave qu’il n’hésite pas à amplifier sur certains morceaux en la pitchant, le tout mélangé à un son très Lo-Fi qui verse sans hésitation dans des ambiances glauques mais qui va aussi se promener dans l’héritage sonore des Neptunes ou de James Pants.

Avec cet emballage atypique il y a aussi un discours très particulier qui peut s’aventurer dans un monde imaginaire rempli de créatures démoniaques à des histoires trash qui peuvent dégénérer en viole, le horrorcore (rap morbide) s’offre une cure de jeunesse avec le charismatique Tyler qui débite ses textes avec une fausse insouciance qu’il maitrise de mieux en mieux. Tout le long de cet album il passe en revue son cas personnel au côté de son psy qui essaye tant bien que mal d’analyser la personnalité de son jeune patient. Le morceau d’ouverture ‘Goblin’ marque le début de cette nouvelle session de Thérapie beaucoup plus profonde par rapport à son précédent projet ‘Bastard’, un effort de fait sur le fond mais la forme est peut être moins efficace d’autant plus que la surprise de la découverte ne peut plus faire effet. Avec ‘Yonkers’ Tyler a trouvé un single à son image et l’un des gros titres de cet album tout comme le brûlot ‘Radicals’ et son refrain apocalyptique (Kill people, burn shit, fuck school).

Le second single radio ‘She’ avec Frank Ocean n’a pas le même charme que le morceau ‘Her’ quand même un petit peu plus ambitieux dans le genre, je parlerais même pas du très médiocre ‘Bitch Suck Dick’ qui ne représente aucun intérêt. Je préfère Tyler dans des ambiances sombres comme le draculien ‘Transylvania’ (Left Brain à la prod) et surtout l’excellent ‘Tron Cat’, ou sur des délires très atmosphériques avec les ‘Nightmare’ et ‘Analog’, sur ce dernier morceau on retrouve Hodgy Beats en invité aussi présent sur la grosse tuerie ‘Sandwitches’. Derrière les manettes il y a de très bons moments bien spéciaux offert par Tyler comme sur le ‘Boppin Bitch’ très années 80 et surtout le magnifique morceau instrumental ‘AU79’ qui devance le dernier titre de l’album ‘Golden’, un projet qui se referme aussi bien qu’il avait commencé. ‘Goblin’ est un album certes moins marquant que ‘Bastards’ mais un passage obligatoire dans une évolution artistique qui devrait arriver à quelque chose de plus profond et de plus abouti dans le futur.

Note: 7/10

Tracklist/Crédits


01. Goblin
02. Yonkers
03. Radicals
04. She (feat. Frank Ocean)
05. Transylvania
06. Nightmare
07. Tron Cat
08. Her
09. Sandwitches (feat. Hodgy Beats)
10. Fish / Boppin Bitch
11. Analog (feat. Hodgy Beats)
12. Bitch Suck Dick (feat. Jasper Dolphin & Taco)
13. Window (feat. Domo Genesis, Frank Ocean, Hodgy Beats & Mike G)
14. AU79
15. Golden

*** Deluxe Edition ***
16. Burger (feat. Hodgy Beats)
17. Untitled 63
18. Steak Sauce

All tracks produced by Tyler, The Creator
Except #5 produced by Left Brain

Publicités

3 réponses sur « Tyler, The Creator – ‘Goblin’ »

  1. J’ai écouté l’album, la version deluxe et je trouve vraiment infâme ce skeud. Je l’ai écouté une seule fois et je ne peux vraiment pas le réécouter, il y a vraiment un blocage. (D’ailleurs je me demande combien de fois tu l’as écouté :p)
    Il y a deux ou trois sons mais c’est vraiment redondant à souhait. Heureusement qu’il a un univers musicale mais ça n’enlève pas le fait que c’est mauvais. Le début est pas mal mais ça descend de plus en plus au fil des tracks je trouve.
    Si je devrais noter, je ne peux pas mettre la moyenne à ce skeud ça serait 4/10.

    1. j’ai toujours aimé cette scène alternative de LA, après je comprend amplement ceux qui détestent, c’est très spécial avec des beats très simplistes qui ne laissent pas beaucoup de chance à ceux qui n’adhèrent pas à ce délire lol

  2. Pourtant j’avais pas mal accroché à Bastard. Mais là sur ce skeud que ça soit les lyrics, le flow d’une platitude exceptionnel. Avec ce skeud c’est soit tu aimes en rentrant dans le délire ou non comme tu le dis si bien.
    Je vais garder 3 sons puis le reste ça sera poubelle pour ma part.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s