Killer Mike – ‘Pl3dge’

Intitulé judicieusement ‘Pl3dge’, ce nouvel opus de Killer Mike est le 3ème volume de la trilogie ‘I Pledge Allegiance To The Grind’ commencé en 2006 qui faisait suite à son excellent premier album ‘Monster’ sortie en 2003, un 4ème projet solo si on met de côté son double CD ‘Underground Atlanta’ (2009) avec ses multiples featuring. Pour moi Killer Mike est certainement ce qui se fait de mieux dans le Dirty South des années 2000, le côté entraînant et divertissant de Big Boi mélangé à la profondeur de texte et la technique d’un MC comme Scarface, un artiste complet capable de sortir des morceaux dans des styles très différents avec toujours la même qualité. Les morceaux ‘So Glourious’ et ‘That’s Life 2’ sont une démonstration du début à la fin, tout le talent du MC d’Atlanta est de sortie avec une plongé aiguë dans la politique notamment sur ‘That’s Life 2’ qui est même encore mieux que le premier du nom, 2 excellents titres produit par le duo Smiff & Cash qu’on aurait bien voulu du coup entendre un peu plus sur ce projet.

Avec ‘Ready Set Go’ sur lequel on retrouve No I.D. à la prod et T.I. au refrain (plus Big Boi sur le remix), Mike a trouvé un single efficace et une piste de jeu qu’il maitrise parfaitement, mais c’est sur des morceaux comme ‘Ric Flair’ et ‘Burn’ que je trouve qu’il excelle vraiment avec des beats taillées sur mesure signées Sweatbox Productions. Le dirty trap ‘Go Out On The Town’ (feat. Jeezy) et ‘Players Lullaby’ (feat. Twista & Rock D The Legend) ne sont pas les titres les plus originaux mais ça fonctionne plutôt bien, dans ‘God In The Building 2’ Mike revient sur ses erreurs passées avec une prestation très convaincante qui conclut une première partie d’album de haut niveau. Le ‘Animal’ avec Gucci Mane sonne très tendance avec ce style de beat mais le résultat final ne fait pas honneur à la qualité générale du projet, dans un registre différent le ‘Follow Your Dreams’ souffre d’un sample déjà ultra samplé et d’un refrain peu inspiré, je préfère la surprenante collaboration avec le producteur expérimental Flying Lotus sur ‘Swimming’ et surtout le très bon ‘American Dream’.

Killer Mike nous offre un très bon album qui conclut en beauté cette série ‘I Pledge Allegiance To The Grind’, un projet qui à mon goût perd un peu trop en intensité en fin d’album mais un ensemble qui reste très cohérent et surtout très accessible même pour ceux qui ne sont pas fans de dirty south. Celui qu’on avait découvert sur les morceaux ‘Snappin & Trappin’ et ‘The Whole World’ d’Outkast continue de tracer sa route, ce ‘Pl3dge’ est un petit peu à l’image du ‘Sir Lucious Left Foot: The Son of Chico Dusty’ de Big Boi sortie l’année dernière (avec quand même un certain charme en moins), des albums très bien produits portés par une personnalité aussi forte qu’intéressante.

Note: 8/10

Tracklist/Crédits


01. So Glorious (prod. Smiff & Cash)
02. That’s Life 2 (prod. Smiff & Cash)
03. Ric Flair (prod. Sweatbox Productions)
04. Ready Set Go (feat. T.I.) (prod. No I.D.)
05. Burn (prod. Sweatbox Productions)
06. Go Out On The Town (feat. Jeezy) (prod. Raz for Beat Billionaire / Hustle Productions)
07. God In The Building 2 (prod. The Beat Bullies)
08. Players Lullaby (feat. Twista & Rock D The Legend) (prod. Tha Bizness)
09. Animal (feat. Gucci Mane) (prod. Zone Beats)
10. American Dream Interlude (prod. Sweatbox Productions)
11. American Dream (feat. Big Meech) (prod. Sweatbox Productions)
12. Everything (Hold You Down) (prod. Sweatbox Productions)
13. Follow Your Dreams (prod. DJ Speedy)
14. Swimming (feat. Rock D The Legend) (prod. Flying Lotus)
15. Ready Set Go (feat. Big Boi & T.I.) (prod. No I.D.)

Publicités

3 réponses sur « Killer Mike – ‘Pl3dge’ »

  1. Meme constat que toi, album très varié, bien taffer, Mike pose très bien, flow charismatique, pas grand chose à dire de plus, sauf que la cover tue!

  2. Je l’ai finalement écouté et c’est pour ma part un projet sympa, il y a quelques tracks intéressantes, ça s’écoute avec facilité et les sons sont assez posés pour ma part. Je trouve le début tonitruant et ça s’essoufle un peu mais pas tant que ça.
    Moi qui avais des doutes sur ce skeud comme quoi, c’est celui qui m’a finalement le plus surpris. Les avis favorables m’ont poussé à franchir le pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s