Jay-Z & Kanye West – ‘Watch The Throne’

Je ne vois pas trop quelle autre association de 2 rappeurs pourrait créer une attente du même niveau que ce ‘Watch The Throne’, avec toute objectivité Jay-Z et Kanye West survolent depuis plusieurs années toute la concurrence si on se place au niveau de l’impact (musical et autre) qu’ils ont dans le rap game et aussi en dehors de ses frontières. Ces 2 artistes ont pris l’habitude de collectionner les succès en tout genre, les plaçant légitimement ou pas, tout en haut de la pyramide avec un album en commun sous forme de cérémonie solennelle à l’accession ultime de leurs trônes. Si l’album n’est pas produit entièrement par le MC/beatmaker de Chicago, on retrouve sa patte et celle de son bras droit Mike Dean sur la plupart des titres où ils viennent rajouter leur petite touche (première fois que j’entends des beats de RZA et Q-Tip sonner comme ça). D’un point de vue de l’univers sonore on reste très proche des 2 derniers projets solo de Jigga et Ye avec leurs albums respectifs ‘The Blueprint 3’ et ‘My Beautiful Dark Twisted Fantasy’, les adeptes de Mr. West seront en terrain conquis et ceux de Mr. Carter resteront sur la lancée de l’ouverture musicale opéré par le rappeur New Yorkais sur son ‘BP3’.

Ce projet s’ouvre par les 2 morceaux ‘No Church In The Wild’ avec l’Odd Futurien Frank Ocean et ‘Lift Off’ avec Beyoncé, si je trouve le premier loin d’être mauvais malgré ce côté toujours surplus qui ne me convient pas dans ce genre de prods de Kanye West, le second me laisse perplexe comme les 4 seules petites mesures de Jay-Z qui laisse Kanye et sa femme se perdre dans leur grand show. Après sa mini prestation le MC de Brooklyn se rattrape avec le ‘Niggas In Paris’ concocté par Hit Boy qui change vraiment du tout au tout avec les 2 morceaux précédents (excepté l’outro de ce titre), en tout cas j’aime bien le délire comme le très bon single ‘Otis’ dont la vibe d’Otis Redding est vraiment excellente et me fait regretté que l’album n’aille pas plus souvent dans cette direction avec ce genre de sample. Il fallait s’y attendre comme sur les 5 derniers projets de Jigga on retrouve un beat des Neptunes et ce ‘Gotta Have It’ a de quoi me plaire avec des samples de James Brown bien utilisés et des couplets entremêlés des 2 artistes qui donnent toujours une dynamique intéressante.

Les fans absolus du Wu paieront certainement chère pour entendre la version originale du beat de RZA pour ce ‘New Day’ mais en attendant ils devront se contenter de la version revue et corrigée par la team à Kanye, un bon morceau emo rap dédié à leurs fils qu’ils n’ont pas (encore). Au bout de 10 écoutes ce ‘That’s My Bitch’ devient de plus en plus fatiguant, ce qui est sûre c’est qu’à mi-album il n’y a pas vraiment d’unité dans ce projet, juste un enchaînement de morceaux plus ou moins bon dont les ‘Welcome To The Jungle’ (Swizz Beatz) et ‘Who Gon’ Stop Me’ (Sak Pase & Kanye West) sont à mettre pour moi dans la catégorie peu reluisante. Quand Swizz Beatz met de côté ses compositions pour utiliser des samples ça devient tout de suite plus intéressant, et cette réinterprétation du ‘La La La’ des Indiggo Twins sur le double titre ‘Murder To Excellence’ est vraiment jouissif avec une 2ème partie tout aussi excellente produit par S1. Le 2ème essai de Sak Pase avec ‘Made In America’ et cette seconde participation de Frank Ocean resteront pour ma part anecdotique, j’aurais préféré entendre par exemple le travail de Just Blaze et DJ Toomp qui ont déjà fait leurs preuves avec ces 2 artistes, et qui font partie des grands absents ce cet événement (avec No I.D. qu’on retrouvera juste en bonus track).

A l’image du ‘BP3’ cet album se conclu avec un gros sample dont on sait d’avance qu’un succès minimum sera assuré, on retrouve Mr Hudson pour cette réinterprétation du hit ‘I Love You So’ du duo Français de musique électronique Cassius, une french touch toujours surveillé de très prêt par Kanye West. 12 morceaux dont la moitié passe plutôt bien voir très bien avec 4 bonus track à l’image de cet opus, d’un côté ‘Illest Motherfucker Alive’ (Southside) et le regrettable ‘H.A.M’ (Lex Luger), de l’autre les excellents ‘Primetime’ de No I.D. et  ‘The Joy’ de Pete Rock qui auraient à mon avis mérité une place dans la tracklist officielle… Le duel au mic entre Kanye et Jigga est loin de ce qu’on aurait pu espérer au début des années 2000, les 2 MCs se contentent la plupart du temps de se laisser glisser sur les différentes productions, les éclaires sont rares et l’essoufflement inquiétant de Jay-Z déjà aperçu sur son dernier solo est encore là. J’étais persuadé que ce face à face entres ces 2 artistes allaient redonner un coup de pêche aux 2 intéressés mais au final ils restent très sage et on ne peut pas dire que la prise de risque est la ligne directrice de ce projet, ils ont décidé de sortir un album typé très gros son et très actuel, le style très synthétique de la grande majorité des morceaux on rebutera certains.

La grosse moitié des titres tournent autour du même thème ou ils y étalent leurs fortunes respectives, leurs styles de vie et leur impact dans le rap game, il faudra se contenter des morceaux comme ‘Otis’, ‘New Day’, ‘Murder To Excellence’ et ‘Made In America’ pour aller un peu plus loin que la mégalomanie ambiante. Jay-Z et Kanye West ont assuré l’essentiel avec ce ‘Watch The Throne’, un probable gros succès commercial au dépend d’un produit qui aurait pu (aurait du) être plus ambitieux, ça reste un bon album typé très major dont seulement quelques morceaux feront date à défaut d’un projet inoubliable. Je ne peux m’empêcher de penser que ce LP ressemble finalement plus au MC/Beatmaker de Chicago, normal me direz vous étant donné qu’il est omniprésent dans les productions, et c’est peut être là que se joue ma perception ambigu de ce projet avec un Jigga que je trouve pas vraiment alaise sur ce genre de son, à l’image du niveau général de son ‘BP3’. Dans leurs discographies respectives ils ont déjà fait beaucoup mieux, et si le mélange Jay-Z/Kanye West n’était finalement pas si évident et efficace que ça…

Note: 7/10

Tracklist/Crédits


01. No Church In The Wild feat. Frank Ocean
produced by: 88-Keys, Kanye West & Mike Dean
additional vocals: The-Dream

02. Lift Off feat. Beyoncé
produced by: Kanye West, Mike Dean & Jeff Bhasker
co-produced by: Q-Tip & Pharrell
additionnal production: Don Jazzy
additional vocals: Seal, Mr. Hudson, Don Jazzy, Bankulli & Ricardo Lewis

03. Niggas In Paris
produced by: Hit-Boy, Kanye West & Mike Dean
additionnal production: Anthony Kilhoffer

04. Otis feat. Otis Redding
produced by: Kanye West

05. Gotta Have It
produced by: The Neptunes
co-produced by: Kanye West
additional vocals: Kid Cudi

06. New Day
produced by: Kanye West, RZA & Mike Dean
additionnal production: Ken Lewis

07. That’s My Bitch
produced by: Kanye West & Q-Tip
co-produced by: Jeff Bhasker
additional vocals: Ely Jackson, Connie Mitchell & Justin Vernon

08. Welcome To The Jungle
produced by: Swizz Beatz
additionnal production: Ken Lewis & Mike Dean
additional vocals: Swizz Beatz & Acapella Soul

09. Who Gon’ Stop Me
produced by: Sham ‘Sak Pase’ Joseph & Kanye West
additionnal production: Mike Dean
additional vocals: Mr. Hudson, Swizz Beatz & Verse Simmonds

10. Murder To Excellence
‘Murder’ produced by: Swizz Beatz
‘Excellence’ produced by: Symbolyc One
additional vocals: Kid Cudi

11. Made In America feat. Frank Ocean
produced by: Sham ‘Sak Pase’ Joseph

12. Why I Love You feat. Mr. Hudson
produced by: Mike Dean & Kanye West
co-Produced by: Anthony Kilhoffer

*** BONUS TRACKS ***

13. Illest Motherfucker Alive
produced by: Southside, Kanye West & Mike Dean
additional vocals: Kid Cudi, Bankulli & Aude Cardona

14. H.A.M
produced by: Lex Luger
co-produced by: Kanye West
additional production by: Mike Dean
additional vocals by: Aude Cardona & Jacob Lewis Smith

15. Primetime
produced by: No I.D.

16. The Joy feat. Curtis Mayfield
produced by: Pete Rock & Kanye West
additional production by: Mike Dean
additional vocals: Kid Cudi, Charlie Wilson & Pete Rock

Publicités

7 réponses sur « Jay-Z & Kanye West – ‘Watch The Throne’ »

  1. Toutes les chroniques que j’ai lues jusqu’à présent, qu’elles trouvent l’album bon ou mauvais, étaient décevantes. Bravo pour la tienne, elle est très juste, nuancée et complète et c’est pas facile avec un tel projet..

  2. Tu as traduit par des mots mon ressenti. J’ai exactement le même avis que toi sur cet album. Je serais juste un peu plus intransigeant que toi. Certes dans l’absolu l’album reste plus que correcte mais quand on voit le CV des deux messieurs on est légitimement en droit d’attendre autre chose qu’un album formaté et sans homogénéité.

  3. pas terrible,peut importe le pedigree des gars j’ai l’album depuis une semaine et je pense qu’il restera pas dans mon ipod.j’ai du lourd lol(Timbo King-From Babylon To Timbuk2/je ne sais pas si tu la écouter)une chronique peut etre?peace.

  4. Bon taff pour la chronique, c’est complet rien à dire. Pour moi l’album est assez intéressant avec une première écoute loin d’être marquante mais qui contient quelques bons titres (« Otis », « Niggas In Paris », « Gotta Have It », « That’s My Bitch » et l’inévitable, la boucherie, le meilleur titre de l’album « Murder To Excellence »). Malgré tout, on est loin du niveau de MBDTF… j’attendais mieux.

  5. Je n’ai pas aimé du tout mais à un point, c’est très décevant de leur part. Déjà parlons d’Otis que certains apprécient mais moi quand je vois les paroles qu’ils foutent en reprenant un morceau de Mr Otis Redding et qu’ils osent l’appeler ainsi : ca me fout les boules. Quand tu reprends un tel morceau d’un mec aussi illustre c’est pour faire aussi bien que l’originale et ne pas faire cette chose sans nom.

    La seul tracks ou les lyrics sont a peu près correct c’est Murder to the Excellence… ca en dit long.
    Les lyrics sont pauvres et je ne me parle même pas des punchlines à la Rick Ross. Jay-Z est decevant sur ce skeud on est à des années lumières du Black Album, de Bluprint et je ne parle même pas de Reasonable Doubt. Quand à la production, c’est bien trop saturé à mon goût, ça grille des samples à gogo. Il y a que la prod de Rza et celle de No ID qui passe chez moi.

    Quand je lis la plupart des critiques sur ce skeud qui l’encense et qui parle même de classique !! Je m’insurge car cet album est pour ma part infâme. Il n’y a aucune tracks qui va tourner dans mon Ipod, je ne retiens rien de ce skeud qui est juste du buzz…D’ailleurs après deux écoutes dont la seconde pour confirmer –> poubelle

    Ma note : 2/10

  6. j’ai écouté le skeud ala vas vite sachant que de toute fason je n’accrocherais pas, jay-z sa fait 10 ans qu’il vaut plus nada et kanye la diva spécialiste du hip pop sava bien…album qui alimentera la fortune de mossieur carter et satisfaira les groupies de kanye mais bpour les auditeurs un peu pplus exigeant et à la recherche de qualité *sigh* …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s