Game – ‘The R.E.D. Album’

Avec 3 albums sortie en seulement 3 ans et demi, The Game ne nous avait pas vraiment habitué à une « longue attente » entre 2 de ses projets, la faute notamment à des divers reports de sa maison de disque mais aussi à différents intervenants de poids qui sont venus en cours de route pour participer à ce nouvel opus. Depuis longtemps Game rêvait de travailler avec les Neptunes donc quand l’occasion se présente enfin, l’idée de réaliser un projet produit en grande partie par le duo de beatmaker de Virginie germe vite dans la tête du rappeur de Compton. Ajouter à cela le grand retour tant attendu en studio avec son mentor Dr. Dre et on obtient un possible album dirigé par les Tunes et Dre qui occuperaient les rôles de producteurs exécutifs selon les dires de Jayceon. Quelques singles plus tard force est de constater que la sauce Game/Netpunes ne prend pas avec des accueils vraiment très froid de la part du public, la tracklist initiale de ce projet qui devait sortir début 2010 va du coup devoir subir un énorme lifting avec un report inéluctable à la clé. Il y a aussi l’ombre du docteur sur cet album qui accapare toute l’attention des fans en plaçant les attentes sur un autre niveau, celui d’un projet qui se devait d’être aussi bon que ces prédécesseurs ‘The Documentary’ et ‘Doctor’s Advocate’.

Sans grande surprise finalement ce ‘The R.E.D. Album’ se rapproche plus de son 3ème et dernier album solo ‘LAX’, un projet qui empile différents titres assez différents avec une liste de featuring imposante. Les 2 premiers singles officiels ‘Red Nation’ (feat. Lil Wayne) et ‘Pot of Gold’ (feat. Chris Brown) sont bien représentatif de ce projet, rien de très renversant, tout ça se laisse écouter quand même mais c’est loin d’être satisfaisant. La page Neptunes et Dre est facile à décrypter, le duo formé par Chad Hugo et Pharrell ne produit qu’un seul titre avec ce ‘Mama Knows’ sans goût (comme le refrain de Nelly Furtado) et en ce qui concerne Dre il ne produit finalement aucun titre et se contente d’une participation au micro sur ‘Drug Test’ (aussi en featuring Snoop Dogg et Sly sur un beat de DJ Khalil, ça reste beaucoup beaucoup moins efficace qu’un ‘Kush’ par exemple). On connait toute l’admiration qu’à Game pour Dre, donc quand ce dernier accepte de narrer son album (1 intro, 2 interludes et 1 outro), son ex-artiste doit certainement être très content mais est-ce que c’était vraiment ce genre d’implication du Doc qu’on attendait sur ce projet?!… (au final il y a 5 fois le nom de Dr. Dre sur la pochette, du name-dropping même sur la tracklist en lot de consolation et pour faire illusion).

Partons à la recherche des quelques satisfactions, indéniablement cette collaboration avec Kendrick Lamar sur ‘The City’ est à signaler, 2 styles de rappeurs complètements différents qui donnent au final un très bon morceau, dans une moindre mesure le ‘Good Girls Go Bad’ avec Drake n’est pas désagréable (2 titres produit par Cool & Dre). Les grosses bombes sont livrées par des habitués du genre, DJ Khalil nous offrent avec ‘Ricky’ un morceau cinématique prenant et DJ Premier assure un nouveau banger avec ce ‘Born In The Trap’, sur ce genre de titres Game est quand même beaucoup plus convainquant. A noter aussi le divertissant ‘Martians vs Goblins’ avec Tyler The Creator et Lil Wayne qui passe bien ainsi que ce ‘The Good, The Bad, The Ugly’ qui n’est pas sans rappeler le style de Game sur son album ‘Doctor’s Advocate’. Les 7 premiers morceaux de ce projet donnent un début d’album plus que correct, le problème c’est qu’il en a 10 autres dernières et mis à part celui avec Primo ça reste assez médiocre… ‘Heavy Artillery’, ‘Paramedics’ et ‘Speakers On Blast’ ce n’est pas moins de 7 featuring en seulement 3 titres qui se suivent, pour faire décrocher un auditeur comme moi d’un album il n’y a pas mieux, avec surtout des morceaux lambda loin d’être mauvais mais qu’on pourrait retrouver sur n’importe quel gros projets…

‘Hello’ (feat. Lloyd) et ‘All The Way Gone’ (feat. Mario & Wale) font passer le single ‘Pot Of Gold’ avec Chris Brown pour un excellent titre, 2 morceaux signés par la team de producteurs 1500 Or Nothin’ et notamment Mars dont je comprend facilement la présence sur cet album mais quasiment inécoutable pour moi tout comme ce peu inspiré ‘All I Know’ (feat. Lu Breeze) produit par Boi-1da. Normalement le titre qui conclu un opus de Game est toujours intéressant (voir les ‘Like Father Like Son’, ‘Why You Hate The Game’ et ‘Letter To The King’ bien aidé par les participations de Busta Rhymes et Nas) et bien même là c’est raté avec ce ‘California Dream’ que j’attendais West Coast à souhait, un résultat encore une fois décevant. Pour ce ‘The R.E.D. Album’ je me serais même contenter d’un ‘LAX’ bis, qui mis à part 3 ou 4 titres très moyens contenait pas mal de très bon morceaux avec des invités souvent d’un calibre supérieur à ceux présent sur cette dernière galette (Ice Cube, Nas, Raekwon, Common, Latoya Williams, Bilal, Ludacris). L’absence de beatmaker comme J.R. Rotem, Scott Storch, Ervin ‘EP’ Pope, Nottz, Just Blaze et Hi-Tek qui avaient assuré d’excellents titres sur ses 3 premiers albums est vraiment très préjudiciable, une ambiance sonore c’était créer autour de Game et elle lui allait vraiment bien.

Le problème de ce projet ce n’est même pas le taff de Game, il n’est pas plus mauvais ni meilleur que sur ses précédentes sorties, ça reste de l’entertainment à la sauce gangsta rap avec toujours cette capacité intéressante à jongler entre différentes intonations et flow. Le grand échec de cet album c’est surtout de retrouver ce rappeur dans le gros moule des sorties Hip Hop sur major, à mille lieu de l’univers de ses 3 premiers albums dont le niveau moyen oscillait pour moi entre très bon et excellent avec un vrai style de son qui lui ressemblait. Ce ‘The R.E.D. Album’ est juste moyen avec quelques trop rares très bon titres et ne répond en aucun cas à mes attentes, ceci venant d’une personne qui a acheté et saigné ses 3 précédents albums. Peut être qu’à partir de maintenant il va falloir se contenter avec cet artiste de regarder dans le rétroviseur, réponse avec le 5ème album solo qui pourrait mettre ou non sa carrière dans le rouge…

Note: 6/10

Tracklist/Crédits


01. Dr. Dre Intro
02. The City feat. Kendrick Lamar (produced by: Cool & Dre)
03. Drug Test feat. Dr. Dre, Snoop Dogg & Sly (produced by: DJ Khalil)
04. Martians vs Goblins feat. Tyler, The Creator & Lil Wayne (produced by: 1500 or Nothin’)
05. Red Nation feat. Lil Wayne (produced by: Cool & Dre)
06. Dr. Dre 1
07. Good Girls Go Bad feat. Drake (produced by: Cool & Dre)
08. Ricky (produced by: DJ Khalil)
09. The Good, The Bad, The Ugly (produced by: Hit-Boy)
10. Heavy Artillery feat. Rick Ross & Beanie Sigel (produced by: StreetRunner)
11. Paramedics feat. Young Jeezy (produced by: Maestro)
12. Speakers On Blast feat. E-40 & Big Boi (produced by: 1500 or Nothin’)
13. Hello feat. Lloyd (produced by: 1500 or Nothin’)
14. All The Way Gone feat. Mario & Wale (produced by: 1500 or Nothin’)
15. Pot Of Gold feat. Chris Brown (produced by: The Futuristics)
16. Dr. Dre 2
17. All I Know feat. Lu Breeze (produced by: Boi-1da)
18. Born In The Trap (produced by: DJ Premier)
19. Mama Knows feat. Nelly Furtado (produced by: The Neptunes)
20. California Dream (produced by: 1500 or Nothin’)
21. Dr. Dre Outro

Publicités

17 réponses sur « Game – ‘The R.E.D. Album’ »

  1. Ouai meme si j’ai les memes frustrations que toi (où est Dre, où sont les beatmakerz que tu as cité ?) la note finale est assez sévère.

    1. Le fait que ça soit juste moyen/mauvais c’est déjà une grande nouveauté pour un album de Game, la 2ème partie de l’album ça ne tient même pas la comparaison 1 seconde avec tous les morceaux qui composent ses 2 premiers albums. Dans ma chronique je dis que ses solo précédents oscillent pour moi entre très bon et excellent, les 2 premiers c’est limite des classiques personnels d’où certainement cette grosse insatisfaction avec ce dernier projet.

  2. Cet album est assez décevant pour moi. Il n’a pas su lui donné une direction artistique claire, et les reports n’ont pas aidé, c’est très fouillis. Quand on voit tous les sons qui ont fini sur ses tapes, ça se voyait qu’il ne savait pas où il allait. Le gros problème comme toi, je pense que c’est les prods, trop souvent insipides.
    Pour ma part, sa carrière est déjà dans le rouge, il régressait déjà sur LAX, il continue sa descente. Et je ne pense pas qu’une signature chez cash money va arranger les choses.

    1. J’ai lu ça aussi que dès que son contrat avec Interscope serait finit il y en avait déjà un de prêt chez Cash Money, je ne sais pas ce que ça va donner… ou en faite si je sais très bien lol. Il a aussi déclaré hier que son prochain solo n’aurait pas de featuring, ça peut être intéressant par contre ça…

  3. j’ai écouter franchement c pas du tout mauvais,meme les morçeaux (genre les instrus que je kiff pas dab)young jeezy j’ai kiffer,le Speakers On Blast feat. E-40 & Big Boi je le trouve terrible,le morceau de neptunes pareil bon délire un peu jazzy pour la fin d’album(bon la nelly c pas mon tripe mais lol)les morceaux type rnb ça s’écoute aprés c pas des classics mais je m’attendais a des prods que tu entend partout maintenant(genre drake,bob etc etc)la franchement des bons samples de soul bien bosser enfin c mon avis.c sur pas beaucoup de prod type west mais bon bref bonne album meme si il a fallu attendre pas mal de temps.peace.

  4. Vraiment un album bizarre.
    Le début (1à 10) oscille entre le correct et le vraiment bon (niveau LAX, ces 2 premiers albums sont intouchables!!!): The City, Ricky et Good girls go bad.
    La suite (11à21) est une catastrophe qui laisse deviner une suite de carrière sans interet (Cash Money quoi !!!). Seul la prod de Primo assure dans cette 2eme partie.
    La presence (du nom) de DrDre est juste du marketing.
    Je n’arrive même pas à mettre une note tellement je suis deçu.

  5. Je te trouve très dure, les titres R’n’B sont sympatoches je trouve ( à part « Hello », mauvais). « California Dream » est très réussi je trouve, idem pour « Mama Knows » ft Furtado où Game est fort ! « Ricky », je pense qu’on tient le titre de l’année là. J’ai pas aimé « Heavy Artillery » & « The Good, The Bad, The Ugly », mais j’ai même bien aimé le titre avec le boulet Young Jeezy. Et puis les 8 premiers titres (jusqu’à Ricky donc), boucherie !

  6. Album que j’ai écouté surtout pour la prod de Premo, je dois l’avouer car à l’écoute des singles lâchés et des snippets ce projet ne m’emballait pas des masses et c’est confirmé.

    Que dire, il y a sûrement deux ou trois sons potables dans ce skeud pour ma part. Je veux parler de The City ou Kendrick Lamar l’outshine sévère. D’ailleurs, ce n’est pas le seul quasiment tous les guets c’est la même, c’est-à-dire Wale,…. Je me demande pourquoi Premo lui a lâché une prod, c’est du pure gâchis pour moi car on ne retient à part le name drooping. Franchement, j’aurai grave vu un Nas, A.Z, Blaq Poet, Reks en train de violer ce beat de Premo pour en faire une possible classique tracks.

    A part ça, je retiens dans une moindre mesure Ricky et The Good, The Bad, The Ugly. Le reste, je n’en parlerais pas car c’est d’un mediocre ou bof pour ma part car les choix des prodos c’est une blague. C’est étrange de sa part surtout qu’anciennement il savait les choisir à croire que c’était quelqu’un d’autre qui le faisait à sa place. Aucune prod de Dre ? Alors qu’il a des skits de lui à gogo, no comment. Encore pour faire du buzz sans doute.

    Toujours est t’il que Game est en fini artistiquement et emceement parlement. R.I.P
    Ma note 2/10.

    Sinon tu vas chroniquer le Apathy. Pas mal de lots de déceptions en ce moment. (Le No York en particulier)

    Alucard.

    1. Le Apathy et le Blu je n’ai pas encore eu le temps d’écouter, mais ça m’étonnerait bien que je n’ai rien à dire sur ces projets lol

  7. Okay, ce n’a pas l’air d’être ton truc ces deux skeuds, je me trompe^^ Sinon il me semble que tu avais dit que tu chroniquerais le Elmatic non ?

    Je trouve le skeud d’Apathy bien meilleur que ceux de la mainstream sorti dernièrement. Rassure moi, tu ne vas pas chroniquer le CIV.

    Alucard.

  8. Oui, tu as déviné NWA. No comment sur ce skeud… Pour, le Outerspace, je n’ai pas encore eu le temps de l’écouter, je le ferais prochainement.

    Alucard

    1. Il n’y a pas de bon skeud dans l’industrie mainstream cette année pour l’instant. Il faudra attendre nas et common (plus trop mainstream d’ailleurs…). Heureusement que l’underground nous gratifie de bons projets (Doppelgangaz, random axe, tech n9ne, saigon…).

  9. C’est vrai qu’en réfléchissant un peu, je n’ai pas trouvé un seul album mainstream qui soit un minimum consistant cette année. Il faudrait que je me refasse cette année mais en pensant au Lupe Fiasco, à Snoop, Wiz, Game, WTT et CIV, ca vole pas très haut.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s