[Review] Saigon – ‘The Greatest Story Never Told Chapter 2: Bread And Circuses’

Hebergeur d'image

Le chapitre 1 de l’album ‘The Greatest Story Never Told’ de Saigon était vraiment une histoire à lui tout seul étant donné sa sortie ou plutôt sa non sortie dans un premier temps, bien loin maintenant des problèmes que peut connaître un artiste signé sur major, le MC de Brooklyn nous aura fait attendre beaucoup moins longtemps pour nous livrer cette suite ‘The Greatest Story Never Told Chapter 2: Bread And Circuses’.

Principal changement dans la réalisation de ce projet, la quasi absence de Just Blaze qu’on retrouve seulement à la co-production des 2 premiers morceaux, bien loin de son omniprésence du premier opus où il assurait plus de 85% des productions. C’est donc un trio principal de beatmakers composé de DJ Corbett, Clev Trev et Shuko qui à la dure tache de rendre ce second LP de Saigon tout aussi intéressant et explosif que son premier album à retardement sortie en 2010. La première écoute n’est pas évidente car on ne passe pas après Just Blaze juste comme ça… ‘The Greatest Story Never Told’ premier du nom était vraiment excellent à tout point de vue, et si ce chapitre 2 n’affiche pas la même ambition à mon avis, l’ambiance générale est plus ou moins assez proche et dans une certaine continuité à l’image des morceaux d’ouverture ‘Plant The Seed (What U Paid For)’ et ‘Rap vs. Real’.

J’ai toujours un avis partagé sur le travail de DJ Corbett (je parle de son rôle de beatmaker parce que en tant que chanteur je ne m’y ferais jamais), il y a des titres comme ‘Let Me Run’ et ‘Best Thing That I Found’ qui sont loin de me plaire, et à l’opposé des ‘Not Like Them’ et ‘Blown Away’ qui eux par contre font leur effet ! Dans les morceaux à retenir il y a aussi ces 2 très bons titres produits par Shuko avec ‘Brownsville Girl’ et ‘Yeah Yeah’, ce dernier morceau est vraiment excellent avec cette énergie au mic qu’est capable d’offrir Saigon. ‘When Will U Love Me’ et surtout cet excellent ‘Our Babies 2 (Crazy World)’ signé Clev Trev sont aussi à ajouter à ma liste de ces titres qui tirent l’album vers le haut contrairement à des ‘Relafriendship’ et ‘Forever Dreamin’ sans vraie valeur ajoutée. Le rappeur de BK s’en sort lui encore une fois très bien au mic, même si certains refrains ne l’aident pas à commencer ou à finir certains couplets…

Au final il y a beaucoup plus de bons que de mauvais morceaux sur ce ‘The Greatest Story Never Told Chapter 2: Bread And Circuses’ qui même avec l’absence préjudiciable de Just Blaze (c’est mon avis) arrive à garder l’âme de son premier essai qui restera tout de même la grande référence du MC. J’avais peur au départ que ce chapitre 2 ne soit qu’une suite sans grand intérêt mais finalement au bout de quelques écoutes cet album tient plus que la route même s’il ne possède pas le charme et l’impact du premier.

Note: 7/10

01. Plant the Seed (What U Paid For) (produced by: Shuko & Just Blaze)
02. Rap vs. Real (produced by: Just Blaze & Clev Trev)
03. Let Me Run feat. Corbett (produced by: DJ Corbett)
04. Not Like Them feat. Styles P (produced by: DJ Corbett)
05. Brownsville Girl (produced by: Shuko)
06. The Game Changer feat. Marsha Ambrosius (produced by: Canei Finch)
07. Blown Away (produced by: DJ Corbett)
08. When Will U Love Me feat. Andreena Mill (produced by: Rich Kidd)
09. The Vowel Song (Interlude) feat. Rayne Dior (produced by: Saigon & Rayne Dior)
10. Best Thing That I Found feat. Lecrae & Corbett (produced by: DJ Corbett)
11. Relafriendship feat. G Martin (produced by: Shuko & Bounce Brothers)
12. Yeah Yeah (produced by: Shuko)
13. Forever Dreamin’ feat. Tony Collins (produced by: Canei Finch)
14. Intervention (Let It Go) feat. G Martin (produced by: Sire & Clev Trev)
15. Our Babies 2 (Crazy World) (produced by: Clev Trev)
16. Keep Pushing feat. Chamillionaire (produced by: DJ Corbett)
17. Blown Away Pt 2 feat. stic.man (produced by: DJ Corbett)
18. Rap vs. Real (Homegrown) (produced by: Clev Trev)

Publicités

Une réponse sur « [Review] Saigon – ‘The Greatest Story Never Told Chapter 2: Bread And Circuses’ »

  1. Déception pour ma part, pas mauvais mais pas spécialement bon non plus. Pourtant je suis un grand fan de Saigon, mais il n’a rien sortie a la hauteur de son talent à mon gout, meme si son précédent album est quand même bon !
    Moi je l’attends sur des morceau genre True Story, c’est là ou il est le meilleurs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s