[Review] Papoose – ‘The Nacirema Dream’

Hebergeur d'image

Un petit peu à l’image de l’album ‘The Greatest Story Never Told’ de Saigon, ce ‘The Nacirema Dream’ de Papoose a été à un moment donné (2005/2006) l’un des projets Hip Hop les plus attendus de l’année… Aujourd’hui ce premier LP officiel de Papoose attirera tout au plus les curieux qui ont connu sa montée en puissance au début des années 2000 avec la multitude de mixtapes qu’il a sortie aux côtés de DJ Kayslay. De son passage chez Jive Records on retiendra seulement ce single (plutôt bon) ‘Bang It Out’ avec Snoop Dogg sur un beat de Scott Storch, le reste aura été une perte de temps si ce n’est un chèque de 1,5 millions de dollars pour le MC de Brooklyn… Même si je doutais fort que cet album soit aussi bon que ce premier opus de Saigon, ma curiosité m’a vite poussé à aller jeter une oreille attentive à ce projet.

Tout d’abord un petit mot sur le titre de cet album et l’utilisation de ce mot « Nacirema » qui lu à l’envers se transforme en « American », un terme qui fait référence à l’étude des différents comportements composant la société Américaine, et c’est ce que Papoose va s’efforcer à décrire sur ce projet en pointant du doigts les absurdités de ceux qui courent après le « Amercian Dream » (il utilise le mot « Nacirema » en référence à ces gens qui pensent à l’envers). Ce début d’album est assez rassurant, on y retrouve le Pap’ qu’on a aimé il y a des années sur ses mixtapes avec des morceaux comme ‘Motion Picture’, ‘Mother Ghetto’ ou ‘Aim Shoot’, des titres qui datent certainement de cette époque et qui passent plutôt bien. Un MC que je réécoute avec plaisir, il n’y a pas à dire il a quelque chose que beaucoup de rappeurs n’ont pas, aussi bien dans le flow que dans les lyrics. Si rapidement ce projet perd de son charme et donc de son intérêt il y a quelques autres titres qui retiennent mon attention.

Sur ce ‘Cure’ produit par Buckwild et avec Erykah Badu, Papoose revient sur les ravages du VIH et d’un possible complot, un message destiné à la jeune génération avec cet interlude qui précède ce titre. ‘What’s My Name’ y voit Pap et sa femme (Remy Ma) y croisé le mic, pas forcément mon morceau préféré de ce projet mais quand on connait leur histoire ce titre a une portée assez forte (la rappeuse devrait enfin sortir de prison l’année prochaine). Porté par ce génial sample vocal, ce ‘Faith’ est vraiment très bon à entendre (une production signé Chemist). On retrouve DJ Premier derrière les manettes du morceau ‘Turn It Up’, efficace sans être phénoménale, on a quand même de quoi être satisfait par cette collaboration avec un Papoose en très grande forme. Le reste de l’album malheureusement s’oublie très vite, même cette suite ‘Alphabetical Slaughter Part II / Z to A’ de son fameux ‘Alphabetical Slaughter’ n’arrive pas à me convaincre, mais on trouve pire ne serrait-ce que ce ‘Get At Me’ concocté par Ron Browz ou ce posse-cut ‘Where I Come From’ avec ses potes du Thug-A-Cation.

‘The Nacirema Dream’ ressemble finalement exactement à ce que je m’attendais, un projet bancale d’un artiste qui pendant des années nous a sortie uniquement des mixtapes avec toujours ce même problème pour nous offrir des projets complets. Les fans du bonhommes seront heureux de retrouver le MC, pas grande chose à changé si ce n’est que les années ont passé et que nos goûts eux ont peut être un peu évolué depuis…

Note: 6/10

01. Intro
02. Motion Picture (produced by: Dame Grease)
03. Mother Ghetto feat. Ron Browz (produced by: Ron Browz)
04. Aim Shoot feat. Mobb Deep (produced by: Tie Sticks)
05. Skit
06. Cure feat. Erykah Badu (produced by: Buckwild)
07. Nacirema Dream (produced by: Heatmakers)
08. Pimpin Won’t Die (produced by: C4)
09. 6am feat. Jim Jones & Jadakiss (produced by: STREETRUNNER)
10. Skit
11. Law Library Part 8 (produced by: Jay & Certifyd Production Group)
12. Whats My Name feat. Remy Ma (produced by: Dan Dilemma)
13. On Top Of My Game feat. Mavado (produced by: Tie Sticks)
14. Faith (produced by: Chemist)
15. Turn It Up feat. DJ Premier (produced by: DJ Premier)
16. Die Like A G (produced by: Amadeus)
17. Get At Me feat. Ron Browz (produced by: Ron Browz)
18. Where I Come From feat. Dada Stone, Odog, Manson, Kino & C-Brown (produced by: DJNu)
19. R.I.P (produced by: Skitzo)
20. Alphabetical Slaughter Part II / Z to A (produced by: STREETRUNNER & DJ Kay Slay)

Publicités

4 réponses sur « [Review] Papoose – ‘The Nacirema Dream’ »

  1. Ouais, j’ai eu du mal à l’écouter une fois le projet….Il ne fait pas la différence entre un album et une mixtape et c’est normal vue son parcours..

  2. Franchement, à l’époque c’était l’album que j’attendais avec impatience, je le voyais comme le nouveau petit génie de NYC. A force d’attendre et d’écouter ses mixtapes de plus en plus mauvaises j’avais lâché son actu, son album est finalement sortie mais la qualité est loin d’être au rendez vous.

    Mauvais choix de production, aucune structure, ça ressemble plus a une mixtape qu’un album c’est pas du tout cohérent, même le morceau avec Primo est vraiment pas terrible !

    Ma note c’est 4/10, ok il a toujours un très bon flow et des lyrics, mais visiblement ça ne suffit pas pour faire un bon album !

  3. C clai le mot pour décrire cet album est bien bancal pourtant Papoose est un très bon rappeur capable de trés bons morceaux ici ou sur ces multiples mixtapes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s