[Review] Kanye West – ‘Yeezus’

Hebergeur d'image

Pour comprendre un album de Kanye West, je crois qu’il faut avant tout essayer de se mettre dans la peau de ce personnage dont la plus grande source d’inspiration est une lampe designé par Le Corbusier. Selon l’artiste ce projet ‘Yeezus’ a été grandement influencé par le monde de l’architecture et le mouvement minimaliste (qu’il a essayé de retranscrire dans le packaging de cet album), un opus imaginé et conçu dans un grand loft parisien avec un cercle très fermé de collaborateurs. Tous les projets de Kanye West font énormément parlé et ce n’est pas ce dernier album en date non conventionnel qui dérogera à la règle.

Avec un premier single officiel (‘Black Skinhead’) prévu seulement pour le 4 juillet, c’est donc sans support radio ni visuel qu’est sortie ce nouvel album de Ye, une façon efficace de surprendre l’auditeur lors de sa première écoute. 40 minutes répartis sur 10 titres brut et viscéral dans lesquels viennent se mélanger tout un tas de styles différents que Kanye tente tant bien que mal de faire cohabiter (electro, dancehall, acid house, industrial hip hop, …). En plus de cette nouvelle mixture musicale, vient s’ajouter une attitude très dark de la part de ce jeune papa qu’on aurait peut être imaginé un peu plus posé lors de la création de ce projet à quelques semaines de la naissance de son premier enfant (une fille, North West).

Pas mal de mélanges divers viennent habiller les 10 morceaux de ce projet, à la fois la force et parfois la faiblesse de ce 6ème album solo de Kanye West. Je trouve plutôt intéressant divers intentions comme l’utilisation de cette vibe dancehall dont l’efficacité dans le monde du Hip Hop n’est plus à démontrer pour moi (malheureusement beaucoup trop sous utilisé au profit d’autres genres beaucoup plus commerciaux). On obtient quelques très bons moments comme sur ce sombre ‘I Am A God’ avec ce sample du ‘Forward Inna Dem Clothes’ de Capleton ou avec cet entrainant ‘Guilt Trip’, à noter aussi ce passage de Assassin sur le titre ‘I’m In It’. Je n’attendais pas forcément Kanye sur ce terrain là et il m’a plutôt surpris positivement.

Les expérimentations électro sont aussi nombreuses sur ce projet, et pour l’occasion on retrouve Ye aux côtés du duo Daft Punk ainsi que d’autres artistes qui évoluent dans la même sphère musicale comme Hudson Mohawke, Lunice ou les 2 français Gesaffelstein et Brodinski. ‘On Sight’ et ‘Send It Up’ pourraient effrayer plus d’un fan de Mr. West qui ne se seraient pas préparer à écouter quelque chose de bien différent, les éléments sonores sont torturés dans tous les sens (à l’excès parfois), les choses n’ont vraiment pas été faites à moitié… Le futur single ‘Black Skinhead’ et sa rythmique hypnotique sont vraiment à l’image de cet album qui se veut un peu tribal avec comme but de mettre l’auditeur dans un état de confusion.

Sur ce ‘Blood On The Leaves’ on dépasse quelques limites sonores que je n’arrive plus trop à suivre, mélangeant performance autotuné à outrance de Ye avec cette reprise par Nina Simone (pitché pour l’occasion) du magnifique ‘Strange Fruit’ de Billie Holiday, le tout sous fond d’une réinterprétation du beat ‘Down For My Niggas’ de C-Murder, là c’est trop même pour moi… Les ‘Hold My Liquor’ et surtout ‘Bound 2’ paraissent bien sage à cotés de tous les autres titres que j’ai évoqué précédemment, comme ce ‘New Slaves’ par exemple que je n’ai pas encore cité, un morceau encore une fois surprenant à la première écoute et qui arrive par la suite à trouver un certain écho chez moi (emmené par ce très bon riddim).

Cet album nous offre une énième facette musicale de Kanye West tout en gardant ce qui l’a toujours caractérisé, c’est à dire pour moi son attitude, son style et cette envie débordante de se démarquer pour devenir absolument quelqu’un de si spécial sur la durée (parfois ça le dessert et d’autre fois non). D’un plan de vue lyricale il se perd un peu, voir souvent sur certains titres dont l’aspect musical est clairement l’objectif premier (on est loin de ces prestations remarquées et remarquables sur ces premiers albums). ‘Yeezus’ reste un projet original avec ce sentiment plutôt agréable qu’on a essayé de nous présenter quelque chose de différent, qui plaira ou pas comme toujours, mais moi je suis plutôt réceptif à cette intention.

Les dernières phrases de son interview avec le New York Times résume bien l’ambition qu’il essaye d’appliquer à sa musique: « I think that’s a responsibility that I have, to push possibilities, to show people: “This is the level that things could be at.” So when you get something that has the name Kanye West on it, it’s supposed to be pushing the furthest possibilities. I will be the leader of a company that ends up being worth billions of dollars, because I got the answers. I understand culture. I am the nucleus. »

01. On Sight (produced by Kanye West & Daft Punk)
02. Black Skinhead (produced by Kanye West & Daft Punk)
03. I Am A God (produced by Kanye West, Mike Dean, Daft Punk & Hudson Mohawke)
04. New Slaves feat. Frank Ocean (produced by Kanye West & Teachers)
05. Hold My Liquor feat. Chief Keef & Justin Vernon (produced by Kanye West & Mike Dean)
06. I’m In It feat. Assassin « Oh«  & Justin Vernon (produced by Kanye West, Evian Christ & Dom $olo)
07. Blood On The Leaves (produced by Kanye West, Hudson Mohawke, Lunice & Carlos Broady)
08. Guilt Trip feat. Kid Cudi (produced by Kanye West, Mike Dean & S1)
09. Send It Up feat. King Louie (produced by Kanye West, Daft Punk, Gesaffelstein & Brodinski)
10. Bound 2 feat. Charlie Wilson (produced by Kanye West & Ché Pope)

Publicités

3 réponses sur « [Review] Kanye West – ‘Yeezus’ »

  1. C’est clair que l’autotune plus c-murder sur le sample de nina simone c’est très particulier surtout sur une chanson aussi marqué musicalement et historiquement, comme si l’on pouvait faire tout et n’importe quoi sur ces si beaux accords de piano.

  2. Au début j’étais pas trop chaud pour la deuxième écoute, mais un pote m’a forcé …
    Et je dois bien dire que j’ai réussi à bien rentré dans le délire au bout de la 3ème même si au final il doit y avoir 4 sons que je retiens particulièrement.
    En gros, sa change de tout ce qui sort en ce moment et sa me va très bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s