[Review] Jay-Z – ‘Magna Carta… Holy Grail’

Hebergeur d'image

Si je ne garde pas un grand souvenir de ses 2 derniers albums solo, la sortie d’un nouveau projet de Jay-Z reste toujours un événement dans la communauté Hip Hop pour un artiste référence qui a depuis tant d’année une main mise sur le rap game. Un business man hors pair qui pour perdurer dans le temps a toujours su s’adapter aux tendances actuelles tout en gardant une certaine ligne directrice millimétrée qui le conduit album après album à un succès commercial presque écrit d’avance.

D’un point de vue musical ce ‘Magna Carta… Holy Grail’ est marqué par l’omniprésence de Timbaland qu’on retrouve sur 10 des 16 titres de ce projet (souvent accompagné par son co-producteur Jerome ‘Jroc’ Harmon), j’étais plutôt impatient de découvrir dans quelle direction le beatmaker de la Virginie et le MC de Brooklyn allaient nous emmener. Avec les 3 premiers titres de cet album j’ai déjà une bonne partie de ma réponse. Si ce single ‘Holy Grail’ avec Justin Timberlake est loin d’être le titre que je préfère sur cet opus, le morceau qui suit ‘Picasso Baby’ est lui beaucoup plus plaisant et punchy, et correspond mieux à l’univers dans lequel j’aime voir évoluer Jigga. Par contre je ne trouve pas grand intérêt au morceau ‘Tom Ford’, là encore ce genre de titre ne me parle pas du tout (grosse impression que Shawn Carter s’écoute plus qu’il ne rappe sur ce morceau), je suis plus sensible par exemple à cette collaboration ‘FuckWithMeYouKnowIGotIt’ avec Rick Ross teintée de style.

Un album qui pour moi va alterner entre le bon et le moins bon sans jamais vraiment trouver un juste milieu, L’enchainement ‘F.U.T.W.’ et ‘Somewhere In Amercia’ fait partie des excellents passages de ce projet, 2 titres assez différents qui fonctionnent vraiment bien avec une mention spéciale pour ce dernier morceau produit par Hit Boy et Mike Dean. Obligé de citer aussi ce ‘Nickels And Dimes’ qui referme magnifiquement cet opus, une réinterprétation (on ne peut plus parler de sample à ce niveau là) du ‘Nikels And Dimes’ de Gonjasufi. Si les ‘BBC’ et ‘Jay Z Blue’ se laissent écouter, on était peut être en droit d’attendre quelque chose de plus travaillé que ce soit cette collaboration richissime avec Nas ou ce morceau sur sa fille. Le titre ‘Crown’ me rappel ce qu’on a pu entendre sur le dernier album de Kanye, certainement pas une coïncidence quand on connait la relation qui lie ces 2 artistes et qu’on jette un coup d’œil du côté des producteurs (Travis Scott et Mike Dean).

Et pour finir, sans surprise je n’ai strictement aucune affinité avec les 2 collaborations RnB ‘Oceans’ sur lequel on retrouve Frank Ocean et ce ‘Part II (On The Run)’ avec Beyonce (rarement des réussites leurs unions musicales depuis ce ‘Me & My Girlfriend’). Au final les morceaux qui m’ont le plus marqué sont rarement issu de la connexion Jay-Z / Timbaland, un petit peu à l’image des 2 derniers titres dont je n’ai pas encore parlé ‘Heaven’ et ‘La Familia’ qui resteront plutôt anecdotiques. Ce ‘Magna Carta… Holy Grail’ n’a pas vraiment été construit dans un soucis de plaire aux auditeurs comme moi, un projet qui n’a pas le punch et la régularité de ce que pouvait faire Jigga au début des années 2000 avec ses projets ‘The Blueprint’ (2001) et ‘The Black Album’ (2003), j’ai l’impression qu’il continue de se renouveller tout en se cherchant.

01. Holy Grail feat. Justin Timberlake (produced by: The-Dream, Timbaland & Jerome ‘Jroc’ Harmon)
02. Picasso Baby (produced by: Timbaland & Jerome ‘Jroc’ Harmon)
03. Tom Ford (produced by: Timbaland & Jerome ‘Jroc’ Harmon)
04. FuckWithMeYouKnowIGotIt feat. Rick Ross (produced by: Boi-1da & Vinylz)
05. Oceans feat. Frank Ocean (produced by: Pharrell Williams & Timbaland)
06. F.U.T.W. (produced by: Timbaland & Jerome ‘Jroc’ Harmon)
07. Somewhere In America (produced by: Hit-Boy & Mike Dean)
08. Crown (produced by: Travis Scott & Mike Dean)
09. Heaven (produced by: Timbaland & Jerome ‘Jroc’ Harmon)
10. Versus (produced by: Timbaland & Swizz Beatz)
11. Part II (On The Run) feat. Beyonce (produced by: Timbaland & Jerome ‘Jroc’ Harmon)
12. Beach Is Better (produced by: Mike WiLL Made It & Marz)
13. BBC feat. Nas (produced by: Pharrell Williams)
14. Jay-Z Blue (produced by: Timbaland & Jerome ‘Jroc’ Harmon)
15. La Familia (produced by: Timbaland & Jerome ‘Jroc’ Harmon)
16. Nickels And Dimes (produced by: Kyambo ‘Hip Hop’ Joshua)

Publicités

Une réponse sur « [Review] Jay-Z – ‘Magna Carta… Holy Grail’ »

  1. J’ai un avis vraiment mitigé sur cet opus.
    Les deux premières écoute j’ai vraiment adoré mais après il m’a vite soulé.
    Le point positif à mon sens (qui va a l’opposé de ton analyse), c’est que Timbo est de retour avec du très bon matériel, une fois de plus il a su se renouvelé !
    Par contre Jay’Z je commence a plus le supporter ce rapper …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s