[Review] Fredro Starr & Audible Doctor – ‘Made In The Streets’

Hebergeur d'imageHebergeur d'image

S’il n’y a qu’une seule bonne chose à retenir de la fermeture définitive du magasin Fat Beats à New York en 2010, c’est bien la nouvelle dimension qu’a pris le groupe The Brown Bag AllStars sur la scène Hip Hop underground depuis. En seulement 3 ans les différents artistes de ce crew (et tous ex-employés du magasin) ont réussi à montrer au grand publique l’étendu de leur talent avec en tête le producteur / rappeur Audible Doctor dont la côte ne cesse de grimper ces derniers mois. Il ne manquait plus qu’une chose à ce natif du Wisconsin, un album référence en tant que beatmaker pour s’installer définitivement dans la cour des grands (un peu à l’image d’un Apollo Brown par exemple), et si c’était ce projet avec Fredro Starr ?

Sur cet album Audible Doctor occupe uniquement la casquette de beatmaker, là où il faut bien dire qu’il excelle vraiment, laissant donc totalement le rôle de MC à Fredro Starr, membre du mythique groupe Onyx (on ne compte plus les personnes qui ont été marqué à vie par leur single ‘Last Dayz’). Pour une fois je vais aller directement à la conclusion, ce projet ‘Made In The Streets’ est bon, très bon même. Les 2 ingrédients principaux sont à la hauteur du rendez vous, que ce soit les beats fournis par Audible Doctor ou la prestation au mic de Dro Starr, rien de surprenant mais plutôt une confirmation de ce qu’on présageait avec cette association. Un style brut hardcore se dégage tout le long des 12 morceaux qui composent ce projet avec un dynamisme qui est au cœur de la réussite de cet album, du Hip Hop qui bouge du début à la fin.

Fredro Starr et Audible Doctor ont décidé d’attaquer très fort d’entrée en lâchant tour à tour les bombes ‘Everyday Hell’ et ‘That New York’, de la haute boucherie New Yorkaise brutale qui en fera vibrer plus d’un avec notamment sur ce dernier morceau cité la description d’un lifestyle si typique de la grosse pomme. S’enchaîne juste derrière le titre ‘The Truth’ sur lequel on retrouve astucieusement en guise de refrain un sample vocal de Drake faisant référence à la doudoune jaune que portait Fredro Starr dans le film Sunset Park, là encore la satisfaction est garantie. La pression ne redescendra pas souvent sur ce LP plus que costaud, à l’image de ces autres titres ‘Polo Wars’ et ‘What U Goin Thru’ pour ne citer qu’eux.

Tout est bon à prendre dans ce projet sur lequel au final l’apport de featuring n’était peut être pas essentiel, les différents invités ne se démarquent pas vraiment et ont un peu de mal à exister je trouve (comme Philly Swain par exemple sur ce ‘Hit Man 4 Hire’ que transforme totalement ensuite Fredro Starr lors de son passage). Cet album ‘Made In The Streets’ nous rappel à quel point le quadragénaire Fredro Starr peut toujours envoyer du feu au mic et confirme la nouvelle place pris par Audible Doctor dans le rap game avec enfin un album référence produit pour quelqu’un. La première grosse sortie de l’année !

01. Everyday Hell
02. That New York
03. The Truth
04. This Ain’t My Day
05. Holdin It Down feat. Makem Pay
06. Polo Wars
07. What U Goin Thru
08. Racing feat. Mike Raw
09. Suicide Queens
10. Ain’t No Other Kings feat. DJ Nelson
11. Hit Man 4 Hire feat. Philly Swain
12. Made In The Streets RMX

All tracks produced by: Audible Doctor

Publicités

5 réponses sur « [Review] Fredro Starr & Audible Doctor – ‘Made In The Streets’ »

  1. Quand j’ai écouté la première fois les prods d’Audible Doctor, j’ai autant kiffé que la première fois que j’ai écouté celles d’Apollo Brown ! Tout est dit !

  2. En pleine première écoute !! Pour commercer, j’attendais beaucoup de ce projet au vu des extraits et d’un des clips qui était sortie pour la promotion !

    Chose assez rare de nos jours je suis pas déçus, loin de là !
    C’est parfaitement ce que j’attendais de ce projet, les productions sont toutes très bonnes ! Je suis de plus en plus difficile en terme de sortie Boom Bap, donc gros coup de cœur !
    Je vous rejoins sur la comparaison avec Apollo B (dans la démarche de production plus quand dans les similitudes parce chacun des deux ont leurs touches).

    Pour parler de Fredro Starr, j’étais pas vraiment inquiet, grosse prestation comme souvent. Petite critique pour chipoté j’aurai aimer un ou deux featuring purement Jamaica Queens mais le projet n’en n’a pas vraiment besoin.

    Un projet qui figurera surement dans mon top album de 2014 !
    Il risque de tourner longtemps !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s