Comment les ventes d’albums aux USA ne veulent plus rien dire…

Aujourd’hui avec le nouveau système de comptabilisation, mise en place pour le classement du Billboard 200, certains artistes arrivent par exemple à multiplier par 4 leurs ventes réelles d’albums. Explication mathématique.

Je vais prendre comme exemple les ventes d’albums du projet de Fetty Wap. La semaine dernière, ils affichent 42 316 ventes d’albums mais avec seulement 10 987 ventes réelles d’albums, c’est à dire des personnes qui ont acheté l’album en version physique ou digital… Il y a donc 74% du total de 42 316 qui ne sont pas des ventes d’albums, mais des streaming et autres ventes de singles qui ont été comptabilisés dans ce total.

Depuis plus de 1 ans maintenant, 1 500 streaming d’un album équivaut à 1 vente d’album, sachant que la semaine dernière Fetty Wap comptabilisait 25 795 343 de streaming pour son projet, cela lui vaut 17 190 ventes d’albums supplémentaires. 10 singles achetés d’un même album aboutissent aussi à 1 vente d’album, donc avec 141 390 ventes de singles la semaine dernière, il gagne 14 139 ventes en plus.

Voilà comment le calcul se décompose :

10 987 ventes réelles d’albums physique et digital
+ 17 190 (25 795 343 streaming / 1500)
+ 14 139 (141 390 singles / 10)
= 42 316 ventes d’albums

Le compte est bon.

Avec ce système, ils ont trouvé un moyen pour permettre aux gros artistes de continuer à décrocher des disques d’or et de platine, et les majors sont contentes…

 

Advertisements

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s