[Review] Pusha T – King Push: Darkest Before Dawn

Si son premier album solo My Name Is My Name (2013) n’a pas forcément répondu à toutes les attentes, l’enthousiaste des fans pour le rappeur de Virginie reste intact. Le prochain projet King Push de Pusha T est déjà annoncé comme l’un des gros événements de 2016, en attendant c’est un prélude nommé Darkest Before Dawn qui nous est offert quelques jours avant le passage à la nouvelle année.

Livré avec un court métrage, ce projet 10 titres de 35 minutes ne s’éloigne pas trop du format de MNIMN. On y retrouve un certain nombre d’invité et l’univers sonore est plus ou moins le même. Au mic Pusha T est toujours aussi bon, voir même plus, la moitié du duo Clipse n’a que très peu de concurrence dans le rap game. En seulement quelques mesures il fait la différence avec une certaine classe et un style brut qui colle si bien à ses lyrics.

L’Intro et le single Intouchable installent un climat assez sombre qui ne quittera plus l’album, 2 morceaux complémentaires qui mettent une nouvelle fois en exergue la verve du rappeur. Pusha T enflamme tout ce qu’il touche à l’image des Crutches, Crosses, Caskets et Got Em Covered qui regorgent d’incalculables punchlines toutes aussi bonnes les une que les autres. Le second single M.F.T.R. fait aussi le taf avec au refrain The-Dream.

Sur M.P.A., les 3 guests (Kanye West, A$AP Rocky et The-Dream) ne font que de la figuration, laissant le plaisir à Pusha T de s’exprimer sur cette prod de Kanye, Che Pope et J. Cole. Finalement seul Ab-Liva et Beanie Sigel, respectivement sur Got Em Covered et Keep Dealing, ont un couplet sur ce projet, et sans surprise ils en profitent pour dealer quelques rimes narcotiques bien trouvés.

Retribution est la 3ème prod de Timbaland (& Co) sur ce projet, et si je préfère les 2 premières (Intouchable et Got Em Covered), les 2 artistes réussissent encore une fois quelque chose de très bon. Complètement différent, ce morceau F.I.F.A. concocté par Q-Tip entre le boom bap et le rock alternatif, un univers dans lequel Pusha T est aussi à l’aise et dans lequel j’aimerai l’entendre plus souvent.

L’album se conclut avec le titre Sunshine dans lequel l’auteur revient sur le racisme qui gangrène toujours l’Amérique, une constante qui revient dans tous les textes de Pusha T et qui n’est pas prêt de disparaître avec la multitude des affaires sur ce sujet ces derniers temps.
Darkest Before Dawn est le prélude parfait à son prochain album King Push, 10 titres qui réussissent à gommer quelques reproches fait sur MNIMN sans tout changer. Une introduction à ce qu’on pourra découvrir en 2016 et qui ne révèlent pas tout, laissant logiquement place à une certaine attente aiguisée, et c’était certainement le but premier de ce projet.

Publicités

1 commentaire

  1. Au départ, juste 10 titres, ça me laissait perplexe. Au final il y a juste « F.I.F.A » avec lequel j’ai encore du mal.
    10 titres bien lourds, rien n’est à jeté, punchline sur punchline, et le tout est plutôt cohérent. Pour moi, c’est le projet le plus solide de sa disco.
    L’album, je le tourne en boucle, juste explosif… à tel point que la barre est placée vachement haute pour une mise en bouche avant « King Push ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s